OEUVRE DE COMMANDE

COMMISSIONED WORK

Acrylique sur panneau de bois 100×140 cm

Le voyage de Khaled est une oeuvre que j’ai réalisée pour un ami la semaine dernière.

J’ai travaillé 8 jours d’affilée, 12 heures par jour : c’est l’oeuvre de tous les records ! Le support a été, en tout cas au début, difficile à apprivoiser car je n’ai pas l’habitude de travailler sur du bois brut, plein d’aspérités. Il a fallu de longues heures pour le préparer. Mais, aucun regret, car ce support colle parfaitement avec l’esprit du tableau : en ce qui me concerne, le monde c’est d’abord la nature, bien plus que les créations purement humaines.

Mon ami Khaled, passionné de voyages, avait depuis longtemps envie d’une carte du monde funky et coloré, à son image et cette envie s’est sans doute faite plus forte dans la période actuelle de restrictions de déplacement.
Nous avons procédé par étapes grâce aux différents croquis préparatoires afin que je puisse bien comprendre ses attentes. Nous nous sommes finalement mis d’accord sur l’idée d’une oeuvre totalement Pop Art et décalée.

Lorsque j’ai commencé à travailler, je ne pensais pas que j’y passerai tant de temps. Ironie du sort, j’ai dû me confiner malgré moi : je suis restée enfermée 8 jours seule chez moi, m’autorisant 1 heure de sortie par jour autour de chez moi 🙂 Mais le thème de la toile ainsi que la musique qui m’a inspirée (le set électro (Chill is) Ailleurs de mon ami Hanks) m’ont totalement déconnectée des aléas de la vie sous Covid et m’ont permis de réellement voyager. Et bizarrement, cela m’a fait prendre conscience de l’immense chance que j’ai d’être une artiste, encore plus aujourd’hui. Car, je suis convaincue que le monde est divisé en 2 parties dépendantes l’une de l’autre : ceux qui produisent de la richesse, lesquels attendent avec impatience de pouvoir consommer de l’art à nouveau grâce aux musées, expos, théâtres, concerts… Et ceux qui créent, qui ont besoin de ceux qui produisent pour vivre, mais qui sont capables de survivre sans trop de dommages aux crises successives grâce à leur monde intérieur très riche, leur capacité d’adaptation et leur résilience acquise grâce à la difficulté de vivre pleinement de leur métier.

Merci au « Voyage de Khaled » pour cette piqure de rappel.

Khaled’s Journey is a work I did for a friend last week.

I worked 8 days in a row, 12 hours a day: it is the work of all records! At least at the beginning, the support was difficult to tame because I am not used to working on raw wood, full of roughness. It took long hours to prepare it. But, no regrets, because this support fits perfectly with the spirit of the painting: as far as I’m concerned, the world is first and foremost nature, much more than purely human creations.

My friend Khaled, passionate about travel, has wanted since a long time a funky and colorful world map, in his image and this desire has undoubtedly grown stronger in the current period of travel restrictions.
We proceeded in stages thanks to the various preparatory sketches so that I can fully understand his expectations. We finally agreed on the idea of ​​a totally Pop Art and funky work.

When I started working, I didn’t think I would spend so much time there. Ironically, I had to confine myself in spite of myself: I was locked up for 8 days alone at home, allowing myself 1 hour out per day around my home 🙂 But the theme of the canvas as well as the music that inspired me (the electro set (Chill is) Ailleurs from my friend Hanks) totally disconnected me from the vagaries of life under Covid and allowed me to really travel. And strangely, it made me realize how lucky I am to be an artist, even more today. Because, I am convinced that the world is divided into 2 parts dependent on each other: those who produce wealth, who can’t wait to be able to consume art again thanks to museums, exhibitions, theaters, concerts … And those who create, who need those who produce in order to live, but who are able to survive without too much damage to successive crises thanks to their very rich inner world, their adaptability and their resilience acquired through to the difficulty of making a full living from their profession.

Thanks to « Khaled’s Journey » for this reminder
.



arty jesse, artiste peintre paris, pop art paris, art blog, arty world maps, carte du monde art, funky art
© Arty Jesse Made in Paris 2021